fbpx Skip to main content
la blockchain

Avec Internet, des monnaies virtuelles ont été créées : les cryptomonnaies ! Celles-ci sont transférées entre leurs propriétaires grâce à la blockchain. 

Découvre tout ce qu’il faut connaître sur la blockchain grâce à cet article dédié !

En bref

Que veut dire « blockchain » ?

La blockchain est une technologie informatique composée de « blocs » qui forment une « chaîne ». Il s’agit donc simplement d’une chaîne constituée de plusieurs blocs de transactions qui retracent les échanges successifs enregistrés.

En savoir plus

Tout le monde peut-il devenir « mineur » sur la blockchain ?

Au début, le mineur était un simple particulier rémunéré en cryptomonnaies pour ses opérations de vérification de la blockchain. Il n’y a donc pas de diplôme spécifique pour devenir mineur. 

Cependant, une bonne connaissance de l’outil informatique et mathématiques est nécessaire pour devenir mineur. 

Aujourd’hui, les mineurs sont regroupés en « pool », ce sont des groupes de mineurs munis d’outils informatiques extrêmement techniques et coûteux. Il est donc difficile de devenir mineur.

En savoir plus

Pourquoi faut-il réglementer la blockchain ?

La blockchain est une technologie qui permet aux particuliers de se transmettre des fonds directement, sans passer par un tiers tel que les banques. 

Cette nouvelle technologie connaît son succès après la crise financière de 2008, suite à laquelle la confiance placée dans le secteur bancaire a décliné.

Cependant, la blockchain facilite le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, du fait de l’anonymat de ses utilisateurs. C’est pourquoi les Etats souhaitent la réglementer.  

En savoir plus

1. Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain ou « chaîne de blocs » est la technologie qui permet de transférer la propriété des cryptomonnaies entre ses différents utilisateurs. Cette technologie permet donc le stockage et la transmission des informations. 

Les membres du réseau peuvent valider, par simple consensus, les transactions sans intervention d’un organe de régulation central. C’est donc une comptabilité virtuelle dans laquelle sont inscrites les cryptomonnaies détenues.

C’est notamment une nouvelle façon d’effectuer tes transactions lorsque tu crées ton entreprise.

On parle donc d’un système de fonctionnement peer-to-peer (pair-à-pair) puisque les propriétaires de cryptomonnaies interagissent directement entre eux. Ce système n’est pas régulé par les banques ou encore l’Etat. Aucun tiers n’intervient. 

Selon les pouvoirs publics, la blockchain est un « mode d’enregistrement de données produites en continu, sous forme de blocs liés les uns aux autres dans l’ordre chronologique de leur validation, chacun des blocs et leur séquence étant protégés contre toute modification ». 

La blockchain peut être publique, c’est-à-dire qu’elle est visible et accessible à tous, ou privée. 

A savoir

La blockchain n’est pas nécessairement reliée au Bitcoin, même si elle y est souvent associée. Il existe plusieurs types de blockchain.

2. La blockchain, comment ça marche ?

La blockchain est constituée de « blocs » de données qui forment une chaîne de blocs. Elle recense les transactions qui ont été effectuées dans le monde entier. C’est donc une base de données retraçant chaque échange.

La blockchain est gérée par la technologie cryptographie qui permet d’assurer la confidentialité des informations (messages, etc) grâce à des clés. 

Cette blockchain est régulée par les « mineurs », qui effectuent des opérations de « minage ». Ces derniers génèrent et valident les blocs de la blockchain en s’assurant que de fausses pièces de monnaie virtuelle n’ont pas été introduites sur le marché et que les transactions demandées sont possibles. Ils gagnent alors des pièces de monnaie virtuelle en fonction du travail de vérification qu’ils effectuent. Ce travail de vérification comprend des calculs mathématiques ainsi que des manipulations informatiques. 

Elle est considérée comme un outil fiable puisque la chaîne représente alors une chaîne de données vérifiées avec laquelle tous les utilisateurs sont d’accord. 

De plus, étant accessible simultanément sur plusieurs appareils électroniques, elle est infalsifiable puisqu’il faudrait que tous les utilisateurs, en même temps, corrompent la chaîne afin de la modifier. Chaque utilisateur contribue donc à la vérification des transactions. 

A savoir

Il faut une clé publique et une clé privée pour effectuer une transaction dans la blockchain, ce qui garantit la sécurité des transactions. 

3. Quel est le cadre juridique de la blockchain en France ?

La blockchain comprend donc de nombreux avantages pour les utilisateurs : elle est transparente, infalsifiable et ne nécessite pas l’intervention de tiers.

Cependant, elle soulève également des problèmes en matière de régulation, puisqu’elle n’est pas contrôlée par un organe central, et de responsabilité puisqu’elle n’appartient à personne, et à tous en même temps. 

La première définition légale de la blockchain apparaît en 2016, relativement aux bons de caisse.  Paris est la première place financière européenne à définir un régime juridique pour le transfert de propriété de titres financiers par un dispositif d’enregistrement électronique partagé (DEEP) ou « blockchain ». 

De ce fait, l’inscription d’une émission ou d’une cession de titres financiers sur une blockchain a les mêmes effets que l’inscription en compte de titres financiers. 

Cette dernière est notamment régulée par les Smart contracts ou « contrats intelligents » qui sont des programmes informatiques garantissant la force obligatoire des contrats conclus. Ils sont infalsifiables car ils exécutent directement les contrats de négociation des transactions sur la blockchain.

En France, la technologie de la blockchain est réglementée puisqu’elle fait l’objet d’articles dans le Code monétaire et financier.

Il est impossible de réguler la technologie de cette dernière, mais il est possible de réguler ses acteurs.

A savoir

Le cadre juridique n’est pas encore totalement défini, il est en constante évolution, c’est pourquoi il ne faut cesser de s’informer à son sujet. 

Validation Gojee

La blockchain est donc une technologie innovante intéressante qui prend de l’ampleur ! Elle permet d’accéder à un nouveau mode de financement, notamment pour ton entreprise.