fbpx Skip to main content
véhicule de société

Disposer d’une voiture est souvent obligatoire pour les entreprises ! En effet, que ce soit pour un commercial ou pour simplement transporter du matériel, une société a besoin d’un moyen de transport propre. La voiture, outil essentiel pour une entreprise, rentre donc dans le budget de cette dernière.

Cet article va alors tenter d’expliquer les trois moyens possibles pour toi de financer ton véhicule de société !

En bref

Quel est le moyen le plus économique pour une entreprise ?

Économiquement parlant, il est toujours mieux d’opter pour un financement avec les fonds propres de la société. En effet, l’entreprise est directement propriétaire du bien et n’a pas d’intérêts ou de frais supplémentaires à payer. Cependant, il faut qu’elle puisse se le permettre, ce qui n’est généralement pas le cas des petites entreprises.

En savoir plus

Que faire lorsqu’on est une petite entreprise sans fonds propres suffisants ?

Il est possible d’opter pour d’autres solutions à savoir un emprunt auprès d’une banque ou encore un crédit-bail. Ces deux possibilités permettent à l’entreprise d’étaler dans le temps le prix du véhicule et donc de ne pas impacter sa trésorerie.

En savoir plus

Est-ce qu’on est propriétaire du véhicule lorsqu’on opte pour un crédit-bail ?

Non, c’est la grande spécificité de ce type de contrat. La banque est propriétaire de la voiture et nous la donne en location pour une durée déterminée. Il est cependant possible à la fin de ce délai de devenir propriétaire du bien si l’entreprise le souhaite.

En savoir plus

1. Financer mon véhicule de société avec des fonds propres

C’est l’option la plus simple d’un point de vue administratif puisqu’il n’y a ni emprunt, ni engagement, ni contrat de location.

En effet, les fonds propres d’une entreprise correspondent à l’ensemble des ressources propres de celles-ci. Ils sont composés des apports des associés (ou actionnaires) lors de la création de l’entreprise ainsi que des bénéfices réalisés par l’entreprise.

Si ta société dispose de fonds importants ou du moins suffisants pour lui permettre de financer une voiture sans créer un risque financier, ta société peut directement acheter un véhicule et en être la propriétaire.

Cette solution est clairement très avantageuse économiquement parlant ! L’entreprise n’a pas d’intérêts à payer de frais supplémentaires. Elle est directement propriétaire de ce véhicule, ce qui lui permet de pouvoir le revendre simplement et de ne pas dépendre de contrat de location.

Cependant, cette possibilité dépend surtout des ressources de ta société ! C’est pourquoi de nombreuses sociétés favorisent les deux autres options, pas par choix, mais surtout pour des raisons financières.

Également, il existe des inconvénients d’un point de vue fiscal à financer son véhicule avec des fonds propres. En effet, à part l’amortissement il n’y a pas d’optimisation fiscale possible. De plus, en cas de revente du véhicule, il faut payer des impôts et des cotisations sociales sur la plus-value de cette revente.

A savoir

Lors de l’achat d’un véhicule de société, il est nécessaire de payer une taxe qui était auparavant la taxe sur les véhicules de société (connu sous l’acronyme TVS). Depuis le 1er janvier 2022, cette taxe a été supprimée pour être remplacée par deux taxes annuelles à savoir : la taxe annuelle sur les émissions de CO2 et la taxe annuelle sur les émissions de polluants atmosphériques.

2. Financer avec un emprunt

Cette solution est souvent celle choisie par les entreprises pour des raisons financières.

Cela implique simplement que la société conclue un contrat d’emprunt avec un établissement de crédit (souvent une banque) pour acquérir le véhicule. Ce contrat va permettre à ta société d’être directement propriétaire du véhicule et de ne pas trop impacter sa trésorerie.

Cependant cette solution pose un problème non négligeable : elle augmente le niveau d’endettement de ta société. Cela peut avoir des conséquences considérables pour des petites entreprises qui ne disposent pas d’énormément de trésorerie. En effet, ta société peut avoir des difficultés à obtenir d’autres financements et donc des difficultés à se développer.

De plus, comme un emprunt est fait auprès d’un établissement de crédit, il implique nécessairement le paiement d’intérêts et des frais supplémentaires en plus du remboursement de l’emprunt.

D’un point de vue économique, cela reste donc plus avantageux d’opter pour l’autofinancement avec les fonds propres de la société si celle-ci peut se le permettre.

Il reste une dernière solution qui peut être intéressante pour les entreprises qui ne souhaitent pas faire appel à l’emprunt.

3. Mon véhicule de société en crédit-bail

Cette possibilité peut s’avérer être une alternative intéressante aux crédits classiques.

Le crédit-bail a pour spécificité de permettre à une société d’obtenir une voiture en location pendant un certain délai (défini par un contrat) et d’en devenir propriétaire, si elle le souhaite, à la fin de ce dernier.

Dans ce contexte, l’établissement de crédit va être ce qu’on appelle « le crédit bailleur » soit le propriétaire du véhicule qui donne en location le bien à la société. Un contrat va être ainsi établi entre la société et la banque sur les modalités et la durée de cette location (qui ne dépasse pas la durée de vie du véhicule).

A la fin de ce délai, le contrat prévoit généralement 3 possibilités pour l’entreprise à savoir :

  • Devenir propriétaire du véhicule
  • Restituer le véhicule
  • Renouveler le contrat de location pour une nouvelle durée

L’intérêt du crédit-bail est ici de conserver la capacité d’emprunt de l’entreprise tout en profitant d’un véhicule ! De fait, contrairement à l’emprunt, le taux d’endettement n’est pas impacté. La trésorerie n’est également pas touchée puisque le prix du véhicule est étalé sur plusieurs années.

L’inconvénient principal de cette option est que la société n’est pas propriétaire du véhicule et ne peut donc pas le céder librement. Elle est également tenue par un contrat qu’elle doit respecter sous peine de régler des pénalités de résiliation. De plus, il est possible d’avoir des frais de remise en état lors du rendu du véhicule si ce dernier a été abimé par l’entreprise.

Validation Gojee

En bref, il existe différents moyens si tu souhaites financer un véhicule pour ta société. Il est cependant préférable de faire appel à des conseillers afin d’opter pour la meilleure solution possible en vue des ressources de ton entreprise. N’hésite pas à faire appel à un de nos experts pour t’aiguiller sur le sujet !